webleads-tracker

Pharma Compliance Info Assurance et objets connectés : les liaisons dangereuses Data Protection

Assurance et objets connectés : les liaisons dangereuses

Les annonces de partenariats entre assureurs historiques, fabricants d’objets connectés et géant du numérique se multiplient.Pharma Compliance Info Assurance et objets connectés : les liaisons dangereuses Data Protection
De peur de se faire ubériser, les assurances donnent de grands coups de volant pour ne pas rater la révolution 4.0. Mais l’omniscience promise par les objets connectés pourrait aussi très bien se retourner contre l’industrie assurantielle.
Nouvel eldorado ou pomme empoisonnée ? En France, les objets connectés font peu à peu leur entrée dans les offres des assurances. Comme souvent, les Etats-Unis ont ouvert la voie en avril 2015 avec l’offre “Vitaly” de l’assurance John Hancock. En s’appuyant sur les données transmises par le bracelet connecté FitBit, l’assureur peut surveiller l’hygiène de vie de ses clients et faire varier le prix des primes en fonction. Les réductions des primes de risque peuvent ainsi aller jusqu’à 15%. Calquée sur le même principe, l’assurance auto Pay how you drive a été lancée en France par Allianz en octobre 2015. L’idée, simple, consiste à remonter les données de conduite (freinage, accélération, négociation des virages…) via un boitier télématique pour réduire le prix si le conducteur se comporte bien. Paie selon ta conduite, ton hygiène de vie, ton activité physique…

Pour lire l’article de Sophie Eustache

Check Also

Pharma Compliance Info CNIL | Blockchain et RGPD : quelles solutions pour un usage responsable en présence de données personnelles ? Data Protection

CNIL | Blockchain et RGPD : quelles solutions pour un usage responsable en présence de données personnelles ?

La Blockchain est une technologie au potentiel de développement fort qui suscite de nombreuses questions, …

X