webleads-tracker

Les rendements de la R&D s’effondrent dans la pharma

Le retour sur investissement en R&D des plus grandes sociétés comme Roche ou Novartis atteindra seulement 3,2 % cette année, le niveau le plus bas depuis 2010. Une étude de Deloitte décrypte le phénomène.Pharma Compliance Digital CRM Marketing Transparence DMOS A new future for RD e1515087976723 Les rendements de la R&D seffondrent dans la pharma
L’année 2018 commence par un coup de semonce pour la pharma. Les rendements de la recherche et développement (R&D) continuent de baisser fortement dans le secteur, faisant dire au cabinet de conseil Deloitte que « le modèle actuel n’est pas viable ».
Selon une étude annuelle réalisée par le Centre de Deloitte dédié aux solutions de santé, les prévisions de retour sur investissements en R&D des 12 plus grandes sociétés biopharmaceutiques, dont Roche et Novartis, atteignent seulement 3,2 % cette année, soit le niveau le plus bas enregistré en l’espace de huit ans. En 2010, ce chiffre était encore de 10,1 %.
Le coût moyen de la mise sur le marché d’un médicament par ces entreprises a atteint le niveau record de près de 2 milliards de dollars, contre 1539 millions de dollars en 2016. Sur la période, les prévisions de ventes record par actif (soit les revenus qu’un médicament est susceptible de générer annuellement) ont augmenté de 18 %, passant de 394 millions de dollars à 465 millions de dollars en une année.

Pour lire l’article de Bilan.ch

Pour lire l’étude Deloitte “A new future for R&D?”

Check Also

Stratégies «beyond-the-pill» des laboratoires pharmaceutiques : marketing de service ou nouveau business model ?

L’avis favorable pour le remboursement de la solution Diabeo de Sanofi, la création de «labs» …