Whistleblower.fr Les lanceurs d'alerte de plus en plus nombreux dans les entreprises Presse

Les lanceurs d’alerte de plus en plus nombreux dans les entreprises

Si la finance est au coeur du phénomène, une étude du cabinet Freshfields auprès de 2.500 cadres dans le monde révèle que les lanceurs d’alerte essaiment dans tous les secteurs.

Paradise papers, Luxleaks, affaire UBS… les lanceurs d’alerte se multiplient dans le secteur financier. Une étude menée par le cabinet d’avocats Freshfields Bruckaus Deringer avec l’institut de sondage Censuswide auprès de 2.500 cadres d’entreprises aux Etats-Unis, en Asie et en Europe montre une plus forte sensibilisation des entreprises.

Selon cette étude, près de la moitié (47 %) des personnes interrogées ont été concernées par un lancement d’alerte, soit comme lanceur d’alerte elles-mêmes, soit comme destinataires d’une alerte, soit encore comme témoin d’un tel processus. La France constitue le pays le plus concerné, avec 56 % de personnes se déclarant en mesure de lancer une alerte.

Pour lire l’article de Valérie de Senneville