Pharmacovigilance et Réseaux Sociaux : Faculté Pharma Paris-Descartes le 06/12/2013

Le système de pharmacovigilance classique (via la notification spontanée) semble s’essouffler. De nouvelles sources d’informations telles que les forums de discussion patient, blogs, réseaux sociaux (Facebook, twitter) ont été récemment identifiées comme possible sources complémentaires dans le processus de surveillance des effets indésirables susceptibles d’être liés à l’usage d’un médicament. Les moteurs de recherche et les forums Internet spécialisés apparaissent à ce titre comme une mine infinie de renseignements à explorer.
Être à l’écoute des réseaux sociaux pourrait permettre de détecter des signaux faibles.
L’ANSM a par ailleurs retenu cette année lors de son 2ème appel à projets “Recherche”, un projet sur la recherche et l’analyse des effets indésirables rapportés par les patients dans les réseaux sociaux.
Dans cette configuration, l’Université Paris Descartes organise le 6 décembre 2013 un séminaire sur la place de la pharmacovigilance dans les réseaux sociaux, nouvel espace de détection de signal.
Evelyne Pierron