webleads-tracker

Dollars for Docs

Pharma Compliance Digital CRM Marketing Transparence DMOS Dollars for docs USA 300x57 Dollars for Docs

Repas, recherches, frais pour conseils donnés ou pour interventions dans des séminaires… tels sont quelques-uns des moyens utilisés par les entreprises pharmaceutiques pour se rapprocher des médecins.
C’est aussi de cette manière que sont répertoriées toutes les sommes perçues par les praticiens américains sur la base de données «Dollars for docs», l’un des 10 projets lauréats du forum Netexplo 2012.

Mis en ligne sur le site Propublica (un site américain de journalisme d’investigation citoyen à but non lucratif), la base de données a déjà rendu publiques près d’un milliard d’informations détaillant les montants versés par 15 sociétés pharmaceutiques. A elles seules, elles représentent environ 47% des ventes de médicaments aux USA en 2012.

Les journalistes de Propublica s’efforcent seulement de rendre plus visibles des données subtilement dévoilées (ou intelligemment cachées) par les compagnies pharmaceutiques sur leurs sites internet, pour en faire «un document unique et compréhensible». En effet, d’ici la fin 2013, ces dernières seront contraintes de rendre publiques ces informations sur un site gouvernemental comme le prévoit le Physician Payments Sunshine Act de 2009. Une loi qui veut mettre en place plus de transparence sur les liens entre les lobbys pharmaceutiques et les médecins américains.

La difficulté est de réunir les informations et de savoir ce que les sommes annoncées comprennent (certaines incluent les autres professions médicales, d’autres non). «En effet, toutes les entreprises ont une manière différente de traiter l’information», précise Charles Ornstein, l’un des journalistes qui a contribué à la mise en place de cette base de données.

Pharma Compliance Digital CRM Marketing Transparence DMOS Dollars for docs USA bis Dollars for Docs