webleads-tracker

Les résultats de l’enquête sur la Publication des Liens d’Intérêts au 1er octobre 2013

Le Think Tank Loi Bertrand a réalisé une enquête sur les conditions dans lesquelles les entreprises ont réalisé la première publication de leurs liens d’intérêts avec les Professionnels de Santé, en collaboration avec :

  • l’AFAR, Association Française des Affaires Réglementaires,
  • la FNIM, Fédération Nationale de l’Information Médicale.

Pharma Compliance Digital CRM Marketing Transparence DMOS TT LB AFAR FNIM Les résultats de lenquête sur la Publication des Liens d’Intérêts au 1er octobre 2013

Méthodologie de l’enquête :
Un questionnaire électronique mis en ligne sur le site du Blog Loi Bertrand
Trois questionnaires distincts pour différencier membres de l’AFAR, de la FNIM et autres répondants
Invitations à participer envoyées par e-mail auprès des adhérents AFAR et FNIM et via les réseaux sociaux

Cette enquête s’est déroulée du 14 Novembre au 9 Décembre 2013

75 réponses enregistrées , dont 45 membres AFAR. Il n’y a pas de différences notables entre les réponses des adhérents AFAR et les autres réponses. Nous présentons ci-après la totalité des réponses.

Synthèse des résultats :

Origine des répondants: essentiellement des laboratoires pharmaceutiques et entreprises de dispositifs médicaux, quelques laboratoires cosmétiques et agences de communication santé.
Information des entreprises: au 2/3 bien informées à la publication du décret et de la circulaire, quelques points restaient à arbitrer
Préparation des entreprises: Seules 7% des entreprises étaient prêtes lors de la publication du décret
Organisation et processus: La majorité des entreprises ont encore des évolutions à faire
Projet Transparence: En majorité sous la responsabilité des Affaires Pharmaceutiques (25%), des Affaires régimentaires (20%), du Juridique (15%), de la DG (8%), du PR (8%) ou de la DAF (8%) et pour ¾ des entreprises le projet est rattaché au Service assurant la gestion de la DMOS
Charge de travail: La charge de travail supplémentaire a majoritairement été absorbée en interne (68%), tout en faisant intervenir des prestataires (35%) et en recrutant en CDD (23%) voire en CDI (7%). Elle est estimée à 1 ETP pour 40% des répondants
Solutions informatiques: Les entreprises ont au 2/3 utilisé des solutions manuelles pour cette 1ère publication. Pour seulement 12% des entreprises, la solution utilisée est totalement opérationnelle et pérenne
Difficultés rencontrées: De nombreuses difficultés rencontrées par toutes les entreprises
Nombre de lignes à publier: Varie dans un facteur de 1 à 10.000 (réponses données de 50 à 330.000)